Accueil Life with Enovap Polémique sur la vape : Enovap vous rassure sur ses produits

Polémique sur la vape : Enovap vous rassure sur ses produits

par admin
0 Commentaire 128 vues

De récents articles aux États-Unis dénoncent les produits de vapotage comme étant la cause de maladies respiratoires. Selon les déclarations des autorités de santé publiques américaines, ces événements semblent être liés à la consommation de e-liquides contenant des huiles de THC et de l’acétate de vitamine E.

Chez Enovap

Nous souhaitons vous rassurer, les e-liquides Enovap n’ont jamais contenu d’huiles de THC et/ou de l’acétate de vitamine E. Tous nos produits sont en effet conformes aux lois applicables en France et en Europe et, dans le cadre de la directive des produits du tabac ont été notifiés auprès des autorités de chaque pays où Enovap est commercialisé.

Nous encourageons nos clients à utiliser notre produit en respectant les indications d’usage, à ne pas l’altérer, à ne pas utiliser de substances non destinées au vapotage et à n’acheter que des dispositifs de vapotage et des e-liquides auprès de revendeurs de confiance.

Déclarations des autorités de santé en Europe sur cette polémique

En Angleterre, le Public Health England maintient que le vaporisateur personnel est 95% moins nocive que le tabac. Son directeur John Newton explique : “Il serait tragique que les fumeurs qui pourraient arrêter de fumer à l’aide du vaporisateur personnel ne le fassent pas à cause de craintes non fondées sur leur sécurité ».

En France, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) et la ministre de la Santé Agnes Buzyn se sont aussi prononcés sur le sujet : « Nous ne sommes pas dans la même situation qu’aux États-Unis. Nous n’avons pas d’alerte sanitaire particulière.” déclare Agnès Buzyn sur RTL le 22 Septembre Roger Genet, directeur de l’ANSES commente sur France Info le 23 septembre « Clairement, en France, pour les produits qui sont autorisés, il n’y a pas de problème sanitaire ».

Le vaporisateur personnel, outil efficace contre le tabagisme 

Ces déclarations sont importantes car il ne faut pas oublier que le vaporisateur personnel est aujourd’hui l’outil le plus utilisé pour quitter le tabac. Causant 6 millions de morts par an dans le monde dont 73 000 morts en France, le tabac est un des enjeux majeurs de santé publique portée par le gouvernement (1). Les Français sont les plus grands consommateurs en Europe avec un taux de prévalence tabagique de 26,9%, soit environ 18 millions de fumeurs. Ce taux a baissé de 2,5% entre 2016 et 2017, avec un arrêt sur 4 réalisé avec le vaporisateur personnel comme outil de sevrage (2) .

Une étude a montré que les utilisateurs de vaporisateurs personnels étaient deux fois plus susceptibles de quitter le tabac que ceux utilisant des substituts nicotiniques (3). L’objectif du gouvernement étant d’arriver à une prévalence tabagique de 22% en 2022, il est important que les autorités se prononcent face à la désinformation sur le vaporisateur personnel qui pourrait dissuader de nombreux fumeurs d’essayer un outil de sevrage efficace.

Bien à vous,

L’équipe Enovap

1. World Health Organisation, 2018
2 BEH n°12 (30 mai 2017) – Tabac et e-cigarette en France : niveaux d’usage d’après les premiers résultats du
Baromètre Santé 2016.
3 Hajek P, et al. A randomized trial of E-cigarettes vs nicotine-replacement therapy. NEJM. February 01, 2019

Vous aimerez certainement

Ecrire un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Ok