Accueil Life with Enovap HISTORIQUE DE LA CIGARETTE ELECTRONIQUE

HISTORIQUE DE LA CIGARETTE ELECTRONIQUE

par admin
0 Commentaire 45 vues

Bien qu’elle fasse partie du paysage urbain à l’heure actuelle, la cigarette électronique était considérée il y a peu comme un produit révolutionnaire et avant-gardiste. Mais qui a inventé l’e-cigarette ? Quand ont été conçus les premiers cartomiseurs ? Voici quelques éléments historiques qui vous aideront à en savoir plus.

 

Les premiers pas de la cigarette électronique

En 1963, Herbert A. Gilbert a été le premier à mettre au point un appareil grâce auquel on peut inhaler de la vapeur aromatisée. Son invention n’a pas séduit, car elle ne contenait pas de nicotine. Elle se destinait avant tout à un usage récréatif.

Dans les années 70 et 80, les recherches ont continué. Phil Ray, un ingénieur en informatique, a mis au point une « cigarette » qui permettait d’aspirer de la vapeur de nicotine pure. Son modèle a été commercialisé. Sans grand succès.

Hon Lik, le père de l’e-cig moderne

Pic_1 (1)C’est à Hon Lik, un chercheur en pharmacie chinois, que l’on doit la cigarette électronique dans sa forme moderne : un appareil qui vaporise un liquide via une résistance alimentée par une batterie.

On lui doit aussi la mise au point des e-liquides. Hon Lik a trouvé le moyen de fixer la nicotine dans une solution de Polypropylène Glycol. Il y a ensuite ajouté de la glycérine végétale pour favoriser la création de vapeur.

Même s’il a déposé son brevet en Chine en 2003, de nombreuses entreprises ont copié son idée à l’international. Il n’a donc pas gagné beaucoup d’argent avec son invention.

Explosion du marché de la cigarette électronique

Bien qu’il n’y ait eu aucune publicité autour d’elle, l’e-cigarette a connu une popularité exponentielle à partir des années 2010. Premier vecteur : internet. Grâce aux forums, le DIY -la réalisation de ses propres e-liquides- et l’entraide ont permis à une nouvelle génération de vapoteurs d’émerger.

Deuxième vecteur : l’amélioration du matériel. En 2007, Umer et Tariq Sheikh ont inventé le cartomiseur soit une cartouche avec un atomiseur intégré et non amovible. La résistance chauffante étant dans le réservoir, cela a rendu l’entretien et le remplissage de l’e-cig plus faciles.

Enfin, la popularisation des mods (une cigarette électronique modifiée avec des accus rechargeables insérés à l’intérieur d’un tube) a permis de résoudre les problèmes de puissance (et donc de « hit »), une évolution qui a permis d’attirer vers l’e-cig les gros fumeurs.

Cigarette électronique et législation : un combat permanent

Les états ont été pris de court par la popularité de l’e-cigarette, forçant leur législation à s’adapter. Toutefois, les changements sont encore très lents et incertains. Certains pays à la législation puritaine comme les États-Unis mettent l’e-cig au même niveau que la cigarette traditionnelle. D’autres, comme la Grande-Bretagne, sont plus pragmatiques. Le « Public Health of England » considère l’e-cig 95 % moins dangereuse que la cigarette.

Ce qui pose problème pour les états, ce n’est pas la dangerosité de la cigarette électronique, mais le fait de la considérer du point de vue législatif comme un outil permettant d’arrêter de fumer alors qu’il pourrait avoir l’effet inverse chez les jeunes.

 

La démocratisation de la cigarette électronique est due avant tout à l’amélioration du matériel. Le concept a vu le jour dans les années 70, mais l’e-cig moderne est vraiment née dans les années 2000. Depuis, l’apparition des clearomiseurs et la popularisation des mods ont permis à une large population de fumeurs de sauter le pas vers l’e-cigarette.

Vous aimerez certainement

Ecrire un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Ok