Accueil Aujourd'hui j'arrête 10 choses que vous ne savez pas à propos de la cigarette électronique

10 choses que vous ne savez pas à propos de la cigarette électronique

par admin
1 Commentaire 50 vues

La cigarette électronique est sujette à beaucoup d’interrogation pour les néophytes ou les fumeurs qui souhaitent en découvrir plus. Si vous faites partie de ces personnes, vous apprécierez cet article spécialement dédié aux questions liées à la e-cigarette.

1. Ce n’est pas la nicotine qui provoque le cancer 

La nicotine n’est pas responsable des maladies graves, c’est la combustion du tabac et du goudron qui est nocif. L’effet cancérigène de la nicotine n’a pas été prouvé sur des rats de laboratoire, qui sont restés exposés pendant 2 ans à un fort taux de nicotine.

2. Pourquoi la tête de mort sur les flacons de e-liquide ? 

Tout simplement pour prévenir du danger de la nicotine qui, rappelons-le, est un produit toxique par contact cutané à forte dose (500mg à 1000mg ingéré). Il met également en garde du danger que provoque l’ingestion du contenu du flacon.

Par ailleurs, les e-liquides ne contenant pas de nicotine ne sont pas marqués par ce logo peu rassurant. Depuis 2016, la DGCCRF a autorisé les liquides en dessous de 6mg de nicotine à être répertorié comme « Nocif » et non « Toxique », le pictogramme changeant également.

3. On peut mélanger les liquides directement dans le clearomiseur.

En effet, vous pouvez mettre à profit votre créativité en mélangeant plusieurs saveurs directement dans l’appareil, pour en créer de nouvelles. De plus, il vous est possible de vaper la quantité de nicotine que vous souhaitez, en mélangeant plusieurs liquides aux concentrations différentes.

4. Vapoter est au minimum 95 fois moins nocif que fumer.

D’une part, la concentration en nicotine est choisie par le vapoteur est beaucoup plus large et libre que pour une cigarette : ceci réduit le phénomène d’auto-titration. La titration correspond à la modification de sa façon de fumer (intensité, durée et nombre de bouffées, profondeur d’inhalation, degré de dilution de la fumée avec l’air inspiré) afin d’obtenir la quantité de nicotine nécessaire à sa satisfaction.

D’autre part, il n’y a pas de combustion dans la e-cigarette : on appelle ce phénomène la vaporisation. C’est la combustion du tabac qui engendre une réaction très nocive dégageant plus 4000 substances nocives (métaux lourds, composé radioactifs, goudron..).

5. Vapoter est autorisé dans certains lieux publics.

L’utilisation de la cigarette électronique est à ce jour interdite dans les lieux publics avec l’application de la loi Santé. Cependant, certains lieux publics comme les Cafés – Hotels – Restaurants peuvent autoriser la consommation de la cigarette électronique dans leur établissement. La decision en revient au responsable de l’établissement.

6. La e-cigarette ne laisse aucune odeur sur vous.

Malgré les différents arômes, la cigarette électronique ne laisse aucune odeur désagréable. L’odeur des vêtements, doigts, cheveux reste inchangée. Le vapotage n’a pas d’impact négatif sur votre haleine, vous pouvez même en choisir l’arôme!

7. Il n’y a que 5 substances dans le liquide de cigarette électronique.

En effet, un e-liquide est composé seulement de 5 substances: du propylène glycol, de la glycérine végétale, de la nicotine, des arômes (souvent utilisés dans l’alimentation industrielle) et enfin de l’eau et parfois légèrement de l’alcool. C’est tout.

8. Le propylène glycol est même utilisé dans le cinéma.

Attention à ne pas confondre l’éthylène glycol avec le propylène glycol. Ce dernier est abondamment utilisé pour simuler le brouillard et fumée dans l’industrie cinématographique. Mais pas seulement. On le trouve aussi dans les industries alimentaires (plats préparés), cosmétiques (comme hydratant), et dans d’autres domaines..! Il est réputé très peu dangereux par l’INRS.

9. La vapeur dégagée par la e-cigarette n’est pas toxique pour votre entourage.

Le risque cancérigène du vapotage passif reste très faible selon le rapport publié par l’Institut norvégien de la santé publique. Il reste très inférieur au tabagisme passif. La fumée de tabac expose à une soixantaine de produits cancérigènes, et les risques liés aux solvants (formaldéhyde, acétaldéhyde, …) de la cigarette électronique sont, quant à eux, très faibles.

Une expérience a été réalisée sur des mouches. Voyez vous même le résultat après seulement six minutes..

10. Les arômes fruités et le coté narguilé n’incitent pas plus les jeunes à vapoter.

De nombreuses personnes pensent que les parfums fruités des liquides pourraient inciter les jeunes à vapoter. Pour identifier si les arômes de cigarette électronique ont oui ou non un impact sur le fait de vapoter, des chercheurs, majoritairement de l’Université de Pittsburgh ont étudié un échantillon de jeunes non fumeurs et d’adultes fumeurs. L’étude intitulée the impact of flavor descriptors on nonsmoking teens’ and adult smokers’ interest in electronic cigarettes a été publiée le 7 janvier 2015 dans la revue internationale Nicotine & Tobacco Research. Le résultat démontre l’intérêt très faible des adolescents non-fumeurs pour les e-cigarettes.

enovap_green

Enovap a développé un nouveau type de cigarette électronique, appelé l’Enovap Vaporisateur Personnel, qui vous permet de prendre le contrôle complet de votre consommation de nicotine. Vous pouvez facilement modifier le niveau de nicotine que vous vapez sur simple pression d’un bouton et suivre votre progression avec l’application mobile connectée.

Pour recevoir les nouveautés concernant l’Enovap ou nos gammes de liquides, laissez vos coordonnées ci-dessous ! Vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook, Twitter ou Instagram.



ENVOYEZ

Vous aimerez certainement

1 Commentaire

Lina octobre 4, 2018 - 8:40

Article très intéressant !!

Répondre

Ecrire un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Ok